fbpx

Des archéo­logues ont résolu le mystère de l’ori­gine des pierres de Stone­henge

par   Servan Le Janne   | 30 juillet 2020

En Angle­terre, des archéo­logues ont enfin loca­lisé l’ori­gine des plus grosses pierres de Stone­henge. Ces mono­lithes ont été amenés sur le site depuis une colline située au sud du village de Locke­ridge, dans le Wilt­shire, annonce The Inde­pendent ce jeudi 30 juillet.

Jusqu’à présent, les spécia­listes n’étaient sûrs que d’une chose : ces « pierres de sarsen » ont été préle­vées autour de 2500 av. J.-C. dans les envi­rons des Marl­bo­rough Downs, à moins de 40 km de Stone­henge. Mais cette zone du sud de l’An­gle­terre s’étend tout de même sur envi­ron 120 km2.

Un affleu­re­ment de sarsen (des blocs de grès) dans les Marl­bo­rough Downs

Des cher­cheurs issus des univer­si­tés de Brigh­ton et de Reading sont parve­nus à resser­rer le péri­mètre aux bois qui jouxtent la commune de Locke­ridge, dans le Wilt­shire. Leurs analyses ont montré que cette région, désor­mais bapti­sée West Woods, conte­nait d’im­menses pierres de sarsen à l’époque de la construc­tion de Stone­henge. Elles avaient même été utili­sées 1 200 ans plus tôt pour construire une tombe.

Main­te­nant que la source des mythiques pierres a été trou­vée, les archéo­logues vont cher­cher à savoir quelle route a été emprun­tée pour les ache­mi­ner sur le site.

Source : The Inde­pendent

PLUS DE SCIENCE