Des braqueurs belges déva­lisent une BNP en passant par les égouts

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 5 février 2019
Crédits : VRT.be

C’est à Anvers qu’a eu lieu le casse de l’an­née, proba­ble­ment préparé minu­tieu­se­ment par des cambrio­leurs toujours en fuite. Une succur­sale de la BNP Pari­bas a été déva­li­sée, proba­ble­ment dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 février 2019. Pour accé­der à la salle des coffres, les voleurs ont creusé deux tunnels et ont emprunté les cana­li­sa­tions étroites des égouts qui mènent à la banque, rapporte le quoti­dien belge La Libre Belgique.

Une opéra­tion risquée, puisque l’un des passages mesure à peine 40 centi­mètres de diamètre. La société Aqua­fin, qui gère l’en­tre­tien des égouts, a été appe­lée sur place pour aider les enquê­teurs à comprendre comment les cambrio­leurs ont procédé. D’après l’in­gé­nieure de la société Els Liekens, ils ont pris des risques incon­si­dé­rés en choi­sis­sant de passer par les égouts.

« Quand il commence à pleu­voir, l’eau de pluie pénètre dans les égouts et ils peuvent se remplir très rapi­de­ment, ce qui peut entraî­ner la noyade si vous y êtes », a-t-elle ainsi expliqué à la radio. Elle a égale­ment souli­gné que des quan­ti­tés dange­reuses de gaz pouvaient s’ac­cu­mu­ler dans les conduits, qui auraient égale­ment pu s’ef­fon­drer. Le butin que les cambrio­leurs ont amassé a pour l’ins­tant été gardé secret, et trois jours après le casse, ils courent toujours. Proba­ble­ment un coup des Tortues Ninja.

Source : La Libre Belgique

Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus d'epic