fbpx

Des scien­ti­fiques observent un embryon de dino­saure en utili­sant un accé­lé­ra­teur de parti­cules

par   Pablo Oger   | 10 avril 2020

Une équipe inter­na­tio­nale de cher­cheurs a pu obser­ver un embryon de dino­saure conservé dans des œufs vieux de 200 millions d’an­nées, nous appre­nait CNN le 9 avril. Ils les ont pour cela dispo­sés dans un accé­lé­ra­teur de parti­cules de l’Ins­tal­la­tion euro­péenne de rayon­ne­ment synchro­tron (ESRF) à Grenoble, en France.

Les scien­ti­fiques ont utilisé un accé­lé­ra­teur de parti­cules de la taille d’un stade de foot afin de pouvoir créer des recons­truc­tions en 3D des crânes d’em­bryons de dino­saures. Les résul­tats des scan­ners remarqua­ble­ment détaillés ont permis d’ob­te­nir un aperçu sans précé­dent de la manière dont les jeunes dino­saures se déve­lop­paient.

Les œufs de dino­saures fossi­li­sés en ques­tion avaient été décou­verts en 1976 dans le parc natio­nal du Golden Gate High­lands, en Afrique du Sud. Ils conte­naient des embryons fossi­li­sés vieux de 200 millions d’an­nées, qui appar­te­naient à une espèce herbi­vore bipède connue sous le nom de Massos­pon­dy­lus cari­na­tus.

À l’ave­nir, l’équipe pense utili­ser le même proces­sus sur d’autres embryons de dino­saures afin d’ob­te­nir une image encore plus claire de leur déve­lop­pe­ment. « Il est incroyable qu’en plus de 250 millions d’an­nées d’évo­lu­tion des reptiles, la façon dont le crâne se déve­loppe dans l’œuf reste plus ou moins la même », a déclaré Jonah Choi­niere, de l’ESRF. Fasci­nant.

Source : CNN

PLUS DE SCIENCE