fbpx

Donald Trump a passé la barre des 10000 décla­ra­tions fausses depuis son élec­tion

par   Laura Boudoux   | 30 avril 2019
Crédits : Know Your Meme

Donald Trump a tenu plus de 10 000 affir­ma­tions fausses ou trom­peuses depuis son acces­sion à la prési­dence des États-Unis, en janvier 2017. Ce chiffre a été dévoilé lundi 29 avril 2019 par les fact-checkers du Washing­ton Post, qui ont compté et véri­fié chaque décla­ra­tion du président améri­cain. Le nombre de « faits alter­na­tifs » évoqués par Donald Trump aurait large­ment augmenté ces derniers mois, d’après le jour­nal. En moyenne, le président aurait donc fait 23 fausses décla­ra­tions par jour depuis son arri­vée à la Maison-Blanche.

Les cher­cheurs ont décou­vert sans surprise que là où Donald Trump avait le plus tendance à divul­guer de fausses infor­ma­tions était sur Twit­ter, ou lors de ses inter­views auprès de la chaîne de télé­vi­sion Fox News. Un cinquième de ses affir­ma­tions menson­gères porte­raient sur l’im­mi­gra­tion, son mensonge le plus répété étant que le mur qu’il veut ériger à la fron­tière entre les États-Unis et le Mexique est déjà en construc­tion.

« Le tsunami des mensonges ne cesse de gran­dir. Depuis le 27 avril 2019, le nombre total de désin­for­ma­tions dans notre base de données s’élève à 10 111 affir­ma­tions en 828 jours », assurent Glenn Kess­ler et ses collègues du Washing­ton Post. L’une des dernières fois où Donald Trump s’est illus­tré dans l’art du mensonge était lors d’un rassem­ble­ment à Green Bay, dans le Wiscon­sin, le 27 avril. Le président améri­cain y a affirmé que l’État du Wiscon­sin permet­tait aux méde­cins et aux jeunes mères « d’exé­cu­ter » les nouveaux-nés, en réfé­rence au droit à l’avor­te­ment.

Sources : The Washing­ton Post

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course

Plus de monde