Elon Musk pour­rait creu­ser les tunnels du futur accé­lé­ra­teur de parti­cules du CERN

par   Ulyces   | 22 janvier 2019

Elon Musk s’est une nouvelle fois emparé de Twit­ter pour faire l’an­nonce d’un nouveau projet poten­tiel, le 21 janvier 2019. « La direc­trice du CERN [l’Or­ga­ni­sa­tion euro­péenne pour la recherche nucléaire, ndlr] m’a demandé si The Boring Co. pour­rait construire les nouveaux tunnels pour le futur LHC, lorsque nous étions à la Royal Society », a indiqué le PDG de SpaceX et Tesla. Elon Musk a assuré qu’une telle colla­bo­ra­tion « ferait écono­mi­ser plusieurs milliards d’eu­ros » à l’or­ga­ni­sa­tion euro­péenne.

Elon Musk fait ici réfé­rence au Large Hadron Colli­der (LHC), c’est-à-dire au Grand colli­sion­neur de hadrons, un accé­lé­ra­teur de parti­cules construit dans un immense tunnel souter­rain. Le nouveau LHC serait quatre fois plus grand que celui que possède déjà le CERN – pour une circon­fé­rence de 100 km contre 27 km aujourd’­hui – et a été baptisé lundi 21 janvier Future Circu­lar Colli­der (FCC), ou Futur colli­sion­neur circu­laire, rapporte Busi­ness Insi­der

Un porte-parole du CERN a confirmé que la direc­trice de l’or­ga­ni­sa­tion, Fabiola Gianotti, avait rencon­tré Elon Musk en juillet 2018 à Londres. « En ce qui concerne les projets autour des futurs grands accé­lé­ra­teurs de parti­cules, le CERN est toujours ouvert aux nouvelles tech­no­lo­gies rentables qui pour­raient conduire à leur mise en œuvre, y compris les tunnels dont nous aurons besoin », a fait savoir le porte-parole. Le nouvel accé­lé­ra­teur de parti­cules devrait « prendre le relais du LHC en 2035–2040 », a-t-il ajouté. 

Sources : Busi­ness Insi­der

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course

Plus de turfu