fbpx

En Cali­for­nie, des poli­ciers menottent un adoles­cent autiste en pleine crise d’épi­lep­sie

par   Adrien Gingold   | 3 février 2020

Vendredi 31 janvier, à Fresno en Cali­for­nie, un adoles­cent autiste a commencé à faire une crise d’épi­lep­sie. Appe­lés d’ur­gence sur les lieux, les poli­ciers l’ont immé­dia­te­ment menotté et procédé à son inter­pel­la­tion. La scène a été filmée et met les forces de l’ordre dans l’em­bar­ras, écri­vait ABC samedi 1er février.

Lourdes Ponce se trou­vait dans un fast-food avec son fils autiste de 16 ans lorsque celui-ci, alors aux toilettes, a démarré une crise d’épi­lep­sie. « Je l’ai entendu tomber par terre donc j’ai essayé d’ou­vrir la porte mais il était enfermé. J’ai demandé aux employés d’ou­vrir la porte », raconte la maman. Ceux-ci s’exé­cutent, et Lourdes retrouve son fils au sol.

Alors qu’elle demande à ce qu’on appelle les secours, c’est la police qui arrive : « Mon fils ne faisait de mal à personne, il faisait simple­ment une crise », s’in­digne la maman. D’au­tant plus que la police va procé­der à l’ar­res­ta­tion du jeune homme. Pris de panique et tandis qu’il commence à vomir, la maman tente d’ex­pliquer la situa­tion aux poli­ciers. En vain.

Fina­le­ment, une ambu­lance arri­vera et emmè­nera le jeune homme, aujourd’­hui encore trau­ma­tisé par l’évé­ne­ment, soigné à l’hô­pi­tal. Forcé­ment, la police est embar­ras­sée par l’évé­ne­ment, la vidéo étant deve­nue virale : « Cette affaire est actuel­le­ment exami­née. Nous pren­drons en compte tous les éléments perti­nents pour faire la lumière dans le dossier, y compris les camé­ras portées par les offi­ciers au moment des faits. »

La famille, de son côté, souhai­te­rait qu’une forma­tion soit propo­sée aux poli­ciers pour savoir comment agir face à des personnes victimes d’une urgence médi­cale. Invrai­sem­blable.

Source : ABC

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
free download udemy course

Plus de monde