En Espagne, un médi­ca­ment provoque le syndrome du loup-garou chez des bébés

par   Adrien Gingold   | 29 août 2019
Crédits : El País

En Espagne, suite à une erreur d’étique­tage, une ving­taine d’en­fants ont été couverts de poils après avoir ingéré un médi­ca­ment, a annoncé mercredi 28 août le minis­tère de la Santé, relayé par El País.

Le trai­te­ment devait être utilisé contre les reflux gastriques. Mais dans les usines du labo­ra­toire FarmaQuinca, à Malaga, du minoxi­dil a été intro­duit par erreur dans un embal­lage d’omé­pra­zole.

En d’autres termes, un prin­cipe actif servant à lutter contre la chute de cheveux s’est glissé dans la recette d’un médi­ca­ment destiné à lutter contre les maux de ventre. Certains enfants ont alors été affec­tés par le syndrome d’hy­per­ti­chose, mieux connu sous le nom de « syndrome du loup-garou » : leur pilo­sité s’est déve­lop­pée anor­ma­le­ment. Les premières alertes ont été données dès juin.

Le labo­ra­toire a été fermé et le médi­ca­ment retiré de la circu­la­tion, après qu’au moins 17 cas ont été consta­tés. Pas de panique cepen­dant, les jeunes poilus ne risquent pas grand-chose et les effets se résorbent lorsque les patients cessent de prendre ce médi­ca­ment.

Source : El País

Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de mystère