fbpx

En Iran, un hôpi­tal soupçonné d’abri­ter des malades du coro­na­vi­rus est incen­dié

par   Adrien Gingold   | 29 février 2020

Des habi­tants de Bandar Abbas, dans le sud de l’Iran, ont incen­dié un hôpi­tal de leur ville vendredi 28 février car ils pensaient que des patients porteurs du coro­na­vi­rus y avaient été admis, rapporte Al Arabiya.

Tout est né de rumeurs comme quoi l’hô­pi­tal avait admis des malades en prove­nance de Qom, premier épicentre de l’épi­dé­mie en Iran. Elles ont été reprises par les réseaux sociaux, jusqu’à atti­ser la fureur des habi­tants de la ville, dont certains se sont diri­gés vers l’éta­blis­se­ment et l’ont incen­dié.

Pour­tant selon Fatima Norou­zian, porte-parole de l’hô­pi­tal, aucun patient atteint du coro­na­vi­rus n’y était admis ou ne devait l’être prochai­ne­ment : « Ce ne sont que des mensonges. » La réac­tion provoquée par la nouvelle n’en est pas moins effrayante.

La situa­tion est tendue et floue en Iran, où bon nombre de cas du nouveau coro­na­vi­rus, le Covid-19, ont déjà été détec­tés : ce samedi 29 février, le minis­tère iranien de la Santé faisait état de 593 cas recen­sés et 43 décès. La plupart des décès ont eu lieu dans la capi­tale Téhé­ran ainsi que dans la ville de Qom, lieu de pèle­ri­nage et des inci­dents surve­nus cette nuit. Le service local de la BBC, citant des sources hospi­ta­lières, évoque pour sa part 210 morts, un chiffre démenti par le gouver­ne­ment.

Source : Al Arabiya

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
online free course

Plus de monde