En Répu­blique tchèque, un homme est dévoré par son lion de jardin

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 6 mars 2019
Crédits : Zdenek Nemec

Si Zdechov est un village a priori sans histoire de l’est de la Répu­blique tchèque, le mardi 5 mars a débuté sur une note sanglante. Dans le jardin de sa maison fami­liale, Michal Prasek a été retrouvé mutilé à mort dans la cage d’un des lions qu’il gardait en capti­vité dans son jardin. BBC News rapporte que son père a décou­vert le corps et remarqué que la porte de l’en­clos avait été verrouillée de l’in­té­rieur.

Comment Prasek a-t-il pu se procu­rer ces lions ? BBC News explique que Michal élevait deux jeunes lions de deux ans (un mâle et une femelle) – sans auto­ri­sa­tion des services vété­ri­naires locaux – afin de les faire se repro­duire. Il a acheté le mâle en 2016 et la lionne deux ans plus tard. Il s’est vu refu­ser l’au­to­ri­sa­tion de construc­tion pour ces enclos et a même reçu une amende pour repro­duc­tion illé­gale. L’af­faire n’a toute­fois pas abouti car Prasek a tout simple­ment refusé que quiconque pénètre sur sa propriété.

Les lions ne pouvaient lui être enle­vés de force à cause du manque d’in­fra­struc­tures pour accueillir les grands félins dans le pays. En outre, la police ne dispo­sait d’au­cun « preuve tangible » de cruauté envers les animaux, elle n’a donc rien pu faire.

L’is­sue de l’his­toire est plus triste encore. À l’ar­ri­vée de la police, les deux lions ont été abat­tus par les agents. Un porte-parole de la police a déclaré que ces tirs étaient « abso­lu­ment néces­saires pour qu’ils puissent atteindre l’homme » décédé de 33 ans. Une enquête a été ouverte afin de déter­mi­ner les circons­tances exactes de l’ac­ci­dent.

Source : BBC News

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy course download free

Plus de monde