En Russie, cet ex-poli­cier tueur en série vient d’être condamné à vie pour 78 meurtres

par   Ulyces   | 10 décembre 2018

Le verdict est tombé pour l’an­cien poli­cier et tueur en série Mikhaïl Popkov, surnommé « le maniaque d’An­garsk » ou encore « le loup garou ». Un tribu­nal d’Ir­koutsk, en Sibé­rie, vient de recon­naître coupable de 56 meurtres cet ancien agent de police russe, rapporte l’AFP ce 10 décembre. En 2015, à 54 ans, il avait déjà été condamné à la prison perpé­tuité pour le viol et le meurtre de 22 femmes.

Les 56 meurtres supplé­men­taires, commis entre 1992 et 2007, viennent donc s’ajou­ter au 22, ce qui fait de lui le plus grand tueur en série de l’his­toire russe avec 78 meurtres au total. Résul­tat : une seconde peine de prison à vie. La plupart des ces crimes ont été commis dans la ville d’An­garsk, ou il a assas­siné 77 femmes et un homme, un poli­cier. Après sa condam­na­tion en 2015, Popov avait avoué 59 meurtres supplé­men­taires. Pour trois d’entre eux, la police n’a pas pu prou­ver qu’il disait vrai. Son modus operandi ? Il propo­sait aux femmes de les raccom­pa­gner, tard le soir, à bord de sa voiture de police qu’il utili­sait en dehors des heures de travail. Pour certaines, il les violait (dix d’entre elles) avant de les abattre, à la hache ou au marteau, puis de les aban­don­ner dans les bois, au bord de la route, ou dans des cime­tières.

La majo­rité de ses victimes étaient des pros­ti­tuées. En 2017, il s’était décrit comme « un homme qui nettoyait la ville de ses pros­ti­tuées », dans les médias russes. Parmi ses victimes, deux femmes ont survécu à ses attaques. Étant poli­cier à l’époque, il lui est arrivé de parti­ci­per inten­tion­nel­le­ment aux enquêtes sur ses propres meurtres afin d’éloi­gner les soupçons. Mais la manière si profes­sion­nelle avec laquelle il effaçait ses traces n’a pas laissé ses collègues dans l’igno­rance indé­fi­ni­ment. Les enquê­teurs ont fini par se douter que le tueur était un poli­cer. C’est pour­tant en 2012, 20 ans après son premier meurtre, qu’il a fina­le­ment été arrêté à Vladi­vos­tok, grâce notam­ment à des analyses ADN. Il est incar­céré à la prison du Dauphin noir, réser­vée aux déte­nus condam­nés à perpé­tuité.

Source : AFP

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
free download udemy paid course

Plus de monde