fbpx

En un mois, 55 éléphants sont morts au Zimbabwe à cause de la séche­resse

par   Adrien Gingold   | 22 octobre 2019

À cause de la séche­resse, au moins 55 éléphants sont morts ce mois-ci au Zimbabwe, aler­tait hier la BBCDepuis un mois, les éléphants subissent de plein fouet la vague de séche­resse qui frappe le Zimbabwe, ont annoncé lundi 21 octobre les auto­ri­tés locales.

« Le parc de Hwange a été conçu pour accueillir 15 000 éléphants, mais ils y sont plus de 50 000 en ce moment. Ils n’y ont pas assez de nour­ri­ture et d’eau à cause de la séche­resse. La situa­tion est terrible, nous avons déses­pé­ré­ment besoin de pluie », a expliqué Tinashe Farawo, porte-parole de l’agence de protec­tion de la faune sauvage.

Au Zimbabwe comme dans tout le reste de l’Afrique australe, les épisodes de séche­resse sont de plus en plus violents, et les animaux sont parti­cu­liè­re­ment touchés. L’ONU a récem­ment estimé que 7,7 millions de Zimbabwéens, soit la moitié de la popu­la­tion, seront mena­cées par la famine d’ici janvier 2020.

Ils devront coha­bi­ter avec les éléphants qui, pous­sés par la faim, quittent leurs réserves et vont cher­cher des solu­tions dans les villages habi­tés. Au moins 200 personnes ont été tuées ces dernières années par les pachy­dermes, selon les auto­ri­tés. Ces dernières années, la popu­la­tion afri­caine d’élé­phants s’est réduites de 110 000 têtes, passant sous la barre des 500 000 (envi­ron 415 000 indi­vi­dus).

Source : BBC

Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
free download udemy paid course

Plus de monde