Google dévoile son nouveau plan pour lutter contre la radi­ca­li­sa­tion djiha­diste sur Inter­net

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 8 septembre 2016

maxresdefaultYasmin Green, direc­trice R&D chez Jigsaw, lors de la présen­ta­tion de Redi­rect Method. Ce n’est pas un secret : Google est un élément central dans le proces­sus de radi­ca­li­sa­tion des recrues poten­tielles de l’État isla­mique, en tant que carre­four de l’In­ter­net. Dans le but d’en­di­guer ce phéno­mène, le géant du web a dévoilé un nouvel outil qui devrait lui permettre de repé­rer faci­le­ment les djiha­distes actifs sur le web. La filiale de Google Jigsaw s’est donc atte­lée non pas à comprendre les moti­va­tions des futures recrues de l’EI, mais à les alté­rer. Précé­dem­ment baptisé Google Ideas, Jigsaw est le think tank à l’ori­gine de Redi­rect Method, l’ou­til en ques­tion. En combi­nant l’al­go­rithme des recherches Google et l’his­to­rique YouTube des utili­sa­teurs tentés par l’EI, le programme les ciblera donc très faci­le­ment afin de les dissua­der. Redi­rect Method se basera sur une liste établie par Jigsaw, réper­to­riant les termes et phrases clés géné­ra­le­ment utili­sés. Une fois la future recrue ciblée, Redi­rect Method placera des publi­ci­tés et vidéos censées dissua­der les futures recrues : témoi­gnages de déser­teurs de l’État isla­mique, d’imams dénonçant la perver­sion de l’is­lam par Daech et des vidéos prises dans le nord de l’Irak et de la Syrie, montrant les nombreux dysfonc­tion­ne­ments au sein des rangs de l’EI. Yasmin Green, direc­trice R&D chez Jigsaw, a confié à Wired qu’il fallait selon eux inter­pel­ler les indi­vi­dus sensibles au message de Daech et leur montrer des infor­ma­tions qui contrent ce message. Jigsaw a mené un projet pilote plus tôt cette année, qui s’est avéré plutôt concluant. En deux mois, plus de 300 000 utili­sa­teurs ont été redi­ri­gés vers la chaîne YouTube anti-EI. Ces personnes auraient même cliqué 3 à 4 fois plus sur la vidéo de Jigsaw que sur une publi­cité normale. Désor­mais, Jigsaw prévoit de présen­ter une nouvelle version de son programme, dont la méthode serait plutôt pensée pour les extré­mistes nord-améri­cains, puisqu’elle serait désor­mais capable de repé­rer à la fois les futurs radi­ca­li­sés de Daech et les supré­ma­tistes blancs. Google est le premier géant du web à agir réel­le­ment pour tenter d’en­di­guer la spirale de radi­ca­li­sa­tion qui chaque jour fait gros­sir les rangs de l’État isla­mique. Il y a quelques mois, le fonda­teur de Tele­gram, l’ap­pli­ca­tion de messa­ge­rie sécu­ri­sée préfé­rée des djiha­distes, affir­mait une fois de plus ne pas souhai­ter parti­ci­per à la lutte contre la radi­ca­li­sa­tion sur Inter­net. Source : Wired Un témoi­gnage sans précé­dent. 0

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy course download free