fbpx

Ils confondent du canna­bis avec un légume et finissent à l’hô­pi­tal

par   Axelle Tricomi   | 2 juillet 2020

Un maraî­cher de Myan­ganj, petit village de l’Ut­tar Pradesh, dans le nord de l’Inde, vendait du canna­bis au lieu de fenu­grec – une plante utili­sée comme condi­ment. Cette mauvaise blague a conduit toute une famille aux urgences, rapporte lIndian Express ce jeudi 2 juillet.

Les six membres de cette famille de Myan­ganj s’ap­prê­taient à passer un repas ensemble autour d’un aloo-methi, un plat indien composé de pommes de terre et de fenu­grec. L’herbe venait d’être rame­née du marché par Nitesh. Mais quelques heures après le dîner, ils ont commencé à se sentir mal. Certains avaient des crises d’an­goisse, des vertiges et d’autres se sont évanouis. Aler­tés, les voisins ont appelé un docteur et la famille a été envoyée aux urgences.

« Les personnes qui consomment acci­den­tel­le­ment du canna­bis ont des réac­tions diffé­rentes », explique le neuro­logue Prashant Punia. « Dans ce cas, la peur et les effets peuvent avoir provoqué une augmen­ta­tion de leur fréquence cardiaque, entraî­nant de la para­noïa et de l’an­xiété. » Heureu­se­ment, l’in­gur­gi­ta­tion de grandes doses de canna­bis est trau­ma­ti­sante mais sans consé­quences tragiques.

Après avoir retrouvé le canna­bis dans la maison, la police a iden­ti­fié son vendeur. Le maraî­cher a avoué qu’il avait voulu faire une farce à ses clients. Il a été arrêté et placé en garde à vue.

Source : Indian Express

Plus de weed