fbpx

Ivre, un maire péru­vien fait semblant d’être mort pour échap­per à la police

par   Valentin Trawicki   | 22 mai 2020

À Tantará, une petite ville du Pérou, le maire Jaime Rolando Urbina Torres était sorti pour boire un coup avec des amis ce lundi 18 mai au soir. Mais la police n’a pas tardé à arri­ver pour mettre fin à cette viola­tion du confi­ne­ment mis en place dans tout le pays.

En état d’ébriété, le maire a alors fait semblant d’être mort (allongé dans un cercueil ouvert, son masque sur le visage) tandis que ses compères se sont cachés dans les envi­rons, rapporte l’Evening Stan­dard.

Le maire de Tantará avait déjà fait l’objet de critiques pour s’être absenté pendant une grande partie de l’épi­dé­mie. Il n’avait pas non plus ouvert d’abris de quaran­taine d’ur­gence et n’avait pas mis en place de contrôles de sécu­rité. Lui, ce qu’il voulait, c’était boire avec ses copains.

Torres a donc été arrêté pour avoir violé le couvre-feu et les règles sur la distan­cia­tion sociale. Selon la police, la mise en scène macabre était censée le faire passer pour une victime de Covid-19. Les auto­ri­tés n’ont pas compris pourquoi des cercueils ouverts se trou­vaient à proxi­mité, peut-être le maire et ses collègues avaient-ils prémé­dité leur coup ?

Source : The Evening Stan­dard

Plus d'epic