Kady­rov voudrait « élimi­ner » la commu­nauté LGBT tchét­chène avant le début du rama­dan

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 24 avril 2017

Le 1er avril dernier, la Novaïa Gazeta, un jour­nal indé­pen­dant très popu­laire en Russie, dénonçait l’exis­tence d’une prison secrète en Tchét­ché­nie où auraient été tortu­rés ou tués plusieurs dizaines d’hommes appar­te­nant à la commu­nauté gay du pays (la jour­na­liste fait état de 73 cas de déten­tion confir­més). Ces atro­ci­tés seraient commises expres­sé­ment en raison de leur orien­ta­tion sexuelle, confirme l’ONGI Human Rights Watch, par des agents sous les ordres du président Ramzan Kady­rov. Des propos alar­mants tenus le 21 avril dernier au Parle­ment britan­nique confirment que la situa­tion ne fait qu’em­pi­rer. Le site d’in­for­ma­tions Pink News rapporte que Sir Alan Duncan, ministre d’État aux Affaires étran­gères britan­nique, a affirmé devant le Parle­ment que ces campagnes de violences anti-gay étaient « orches­trées par le chef de l’État tchét­chène » en personne. « Des sources affirment que Kady­rov veut élimi­ner la commu­nauté LGBT [locale] d’ici le début du rama­dan », a pour­suivi grave­ment le ministre. Le rama­dan débute le 26 mai prochain. Il est célé­bré dans toute la Tchét­ché­nie, où l’is­lam sunnite est la reli­gion domi­nante. Dmitri Peskov, le secré­taire de presse du président Poutine, a affirmé que leurs enquê­teurs n’avaient trouvé aucune preuve des exac­tions rappor­tées par Novaïa Gazeta. Amnesty Inter­na­tio­nal a de son côté lancé une péti­tion pour exiger que cessent les enlè­ve­ments et les crimes commis à l’en­contre de la commu­nauté LGBT tchét­chène. Sources : Novaïa Gazeta/Pink News

Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
udemy course download free