Kim Jong-un réclame 100 kg d’ex­cré­ments par jour aux Nords-Coréens pour résoudre la crise des engrais

par   Ulyces   | 30 janvier 2019

Deman­der une quan­tité impos­sible d’ex­cré­ments à chaque habi­tant de la Corée du Nord : c’est appa­rem­ment la solu­tion qu’a trouvé Kim Jong-Un pour faire face à la crise agri­cole que rencontre le pays. Le diri­geant a ainsi exigé que tous les citoyens délivrent près de 100 kilos de matière fécale par jour, afin qu’elle puisse être utili­sée comme engrais, rapporte Fox News, qui cite Radio Free Asia, un média à desti­na­tion du public asia­tique financé par le Congrès améri­cain.

« La popu­la­tion entière est mobi­li­sée sur la tâche prin­ci­pale de l’an­née : produire du fumier. Les auto­ri­tés de chaque région, usine et insti­tu­tion, attri­buent des quotas de produc­tion à chaque indi­vidu », a assuré une source à RFA. Restée anonyme, cette personne souligne l’ab­sur­dité d’une telle demande, surtout lorsqu’on sait qu’un corps humain produit envi­ron 150 grammes de matière fécale par jour. « Ils demandent que chaque personne produise 3 tonnes de selles par mois ! Comment peut-il être possible pour une personne de fabriquer 3 tonnes d’ex­cré­ments humains et de les livrer ? » s’est offusqué ce témoin. 

Si les Nord-Coréens ne remplissent pas les quotas impo­sés, ils doivent alors four­nir plus de 270 kilos de compost, ou de fumier animal. Les citoyens sont dès lors obli­gés d’ache­ter de l’en­grais, ce qui serait pour certains l’objec­tif ultime de Kim Jong-Un. « Les auto­ri­tés soulignent que cette mesure est vitale pour l’agri­cul­ture, mais les gens sont en colère et ils critiquent le régime de les pous­ser à dépen­ser leur argent. Ils disent que le régime utilise juste le quota comme un moyen de collec­ter toujours plus de fonds », assure la source.

Sources : Fox News / Radio Free Asia

Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
free online course

Plus de monde