La Corée du Nord a amassé 593 millions d’eu­ros en bitcoins grâce à ses hackers

par   Laura Boudoux   | 13 mars 2019
Crédits : KCNA

Un rapport du conseil de sécu­rité des Nations unies fait état de 593 millions d’eu­ros, rappor­tés au régime nord-coréen par des opéra­tions de hacking. Cette somme serait à la fois en devises étran­gères et en cryp­to­mon­naies, et provien­drait de cybe­rat­taques comman­di­tées par le régime de Kim Jong-un, rapporte Forbes.

Attaque de la banque centrale du Bangla­desh en 2015, pira­tage de la banque indienne Cosmos en 2018 ou infil­tra­tion dans le réseau de distri­bu­teurs auto­ma­tiques de la Banque du Chili : les hackers nord-coréens auraient accu­mulé un impres­sion­nant trésor de guerre.

Les experts en cyber­sé­cu­rité estiment égale­ment qu’ils sont respon­sables d’en­vi­ron 65 % de tous les pira­tages ayant eu lieu lors d’échange de cryp­to­mon­naies en 2018. Entre janvier 2017 et septembre 2018, le montant total des pertes causées par ces attaques serait ainsi de plus de 505 millions de dollars.

Ces pira­tages infor­ma­tiques de grande enver­gure four­nissent au régime de Kim Jong-un flux de reve­nus vitaux pour l’éco­no­mie du pays. Cela lui permet ainsi de contour­ner les sanc­tions inter­na­tio­nales qui empêchent à la Corée du Nord d’im­por­ter des fonds légaux depuis l’ex­té­rieur. Les tran­sac­tions en cryp­to­mon­naies ne sont en effet pas régu­lées par les insti­tu­tions finan­cières offi­cielles, et sont de plus extrê­me­ment diffi­ciles à tracer.

Sources : Forbes

Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de monde