fbpx

La Corée du Nord a volé 2 milliards de dollars pour finan­cer son programme d’ar­me­ment

par   Laura Boudoux   | 7 août 2019
Crédits : Reuters

Les hackers employés par le gouver­ne­ment nord-coréen ont dérobé 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’eu­ros) à des banques et des sites d’échanges de cryp­to­mon­naies, dans le but de finan­cer le programme d’ar­me­ment de Kim Jong-un, révèle un rapport des Nations unies daté du 5 août 2019 cité par le site Busi­ness Insi­der. Des cybe­rat­taques « de plus en plus sophis­tiquées » menées dans 17 pays, extrê­me­ment diffi­ciles à retra­cer.

D’après le rapport des Nations unies, au moins « 35 personnes seraient impliquées dans les attaques d’ins­ti­tu­tions finan­cières, de sites d’échanges de cryp­to­mon­naies et d’en­tre­prises du secteur minier, mises en place pour gagner des devises étran­gères ». Des hacks de grande enver­gure qui permettent à la Corée du Nord de contour­ner les sanc­tions impo­sées par le Conseil de sécu­rité de l’ONU depuis 13 ans.

« Nous appe­lons tous les États concer­nés à prendre des mesures pour contrer la capa­cité de la Corée du Nord à mener ces cybe­rat­taques malveillantes, qui génèrent des reve­nus pour ses programmes illé­gaux d’armes de destruc­tion massive », fait savoir un porte-parole du minis­tère des Affaires étran­gères des États-Unis. Donald Trump et Kim Jong-un se sont déjà rencon­trés à trois reprises, dont la dernière fois au mois de juin, sur le sol nord-coréen.

Les deux hommes se sont alors mis d’ac­cord pour reprendre les pour­par­lers, en vue de faire aban­don­ner à la Corée du Nord son programme d’ar­me­ment nucléaire. Mais en juillet et début août, l’État asia­tique a tout de même effec­tué trois séries d’es­sais de missiles à courte portée, en l’es­pace de huit jours.

Source : Busi­ness Insi­der

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
free online course

Plus de monde