Ce samedi 23 mai, au large d’Antibes, Laurent Lombard, fondateur de l’association « Opération mer propre », a tourné une vidéo pour dénoncer la pollution en Méditerranée par les masques jetables et les gants en plastique, rapporte le Dauphiné Libéré ce mardi 26 mai.

Ça vous dit cet été de vous baigner avec le COVID 19…?Sachant que plus de 2 milliards de masques jetables ont été commandés,bientôt il risque d'y avoir plus de masques que de méduses dans les eaux de la Méditerranée…!Il en va de la responsabilité de chacun afin d'éviter cette nouvelle pollution mais aussi de nos élus,députés et pouvoirs publics. En effet depuis plusieurs années certaines communes essaient de lutter contre toutes ces incivilités qui détruisent nôtre environnement et nôtre santé à long terme,il serait donc peut être temps d'unir toutes les bonnes initiatives afin résoudre le plus rapidement et le plus fermement cette nouvelle pollution.La crise sanitaire nous a permis de voir le meilleur et le pire en nous,si nous ne faisons rien c'est le pire qui va arriver alors que c'est simplement une question de bon sens pour éviter tout celà.Je dirais simplement pour finir qu'un masque jetable ça se jette à la poubelle comme tout les autres déchets d'ailleurs.

Publiée par Laurent Lombard sur Samedi 23 mai 2020

En l’espace de 2 minutes de vidéo, on peut ainsi voir des dizaines de masques jetables et de gants en plastique abandonnés au fond de la mer Méditerranée. « Sachant que plus de deux milliards de masques jetables ont été commandés, bientôt il risque d’y avoir plus de masques que de méduses dans les eaux de la Méditerranée ! » a déclaré M. Lombard dans son post Facebook.

Et forcément, il n’y a pas qu’à Antibes (ou en France) que ce type de pollution prolifère. Certaines municipalités ont ainsi demandé une augmentation des amendes prévues, qui est pour le moment de 68 euros, pour jet de détritus sur la voie publique, afin que les masques et gants ne finissent pas ailleurs que dans les poubelles.

« On en voit dans les caniveaux, sur le bord de mer, beaucoup sur les parkings des grandes surfaces », déclare Eric Pauget, député des Alpes-Maritimes, qui propose pour sa part une amende relevée à 300 euros.

Source : Le Dauphiné Libéré