La NASA affirme que la Terre est plus verte qu’il y a 20 ans, grâce à la Chine et l’Inde

par   Laura Boudoux   | 4 mars 2019
Crédits : NASA

La Chine et l’Inde font de la Terre un endroit plus vert qu’il y a 20 ans. La NASA s’ap­puie sur des images satel­lites pour confir­mer qu’entre 2000 et 2017, 5,5 millions de km² de forêts, champs et prai­ries ont vu le jour. Une créa­tion équi­va­lente à la forêt amazo­nienne, dont seraient en grande partie respon­sables la Chine et l’Inde, rapporte Forbes. Les programmes de plan­ta­tion d’arbres et le déve­lop­pe­ment de nouvelles tech­no­lo­gies, mais aussi de l’agri­cul­ture inten­sive seraient la cause de ce rever­dis­se­ment de la planète.

Le problème de l’agri­cul­ture inten­sive se situe­rait majo­ri­tai­re­ment en Inde, où 82 % des surfaces vertes proviennent de champs culti­vés, selon le rapport de la NASA, publié le 11 février 2019. L’ef­fort est tout de même louable, si l’on en croit les scien­ti­fiques de l’agence spatiale améri­caine.

« Lorsque les gens réalisent qu’il y a un problème, ils ont tendance à le régler. Dans les années 1970 et 1980, la dispa­ri­tion de la végé­ta­tion en Chine et en Inde était préoc­cu­pante. Dans les années 1990, les popu­la­tions ont pris conscience du problème et aujourd’­hui, les choses se sont amélio­rées. Ces données satel­lites montrent que les humains sont incroya­ble­ment rési­lients », assure ainsi Rama Nemani, cher­cheur à la NASA.

Une végé­ta­li­sa­tion de la planète que les scien­ti­fiques de la NASA n’ont en revanche pas obser­vée dans le bassin amazo­nien, qui abrite pour­tant la plus grande forêt tropi­cale du monde. Entre 2000 et 2005, le Brésil a même perdu l’équi­valent de la Grèce en zone fores­tiè­re…

Sources : Forbes / Mashable

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy course

Plus de monde