Crédits : NASA

La NASA a officialisé jeudi 27 juin le lancement d’une mission baptisée Dragonfly, qui verra le déploiement d’un drone quadricoptère au-dessus des paysages glacés de Titan, la plus grande lune de Saturne. L’objectif majeur de cette mission est d’analyser les composés organiques de son atmosphère pour découvrir si elle peut abriter une vie extraterrestre, rapporte Science Magazine.

« Titan ne ressemble à aucun autre endroit du système solaire, et Dragonfly ne ressemble à aucune autre mission », a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur adjoint de la division scientifique de l’agence spatiale américaine. L’appareil sera lancé en 2026 pour atterrir sur Titan en 2034. Dragonfly pèse environ 300 kilogrammes pour une taille similaire à celle d’une berline. Le quadricopètre arpentera plus de 160 000 kilomètres au fil de sa mission, qui se déroulera sur au moins deux ans et huit mois.

Crédits : NASA

Titan n’est pas une destination anodine. Le plus grand satellite de Saturne, 50 % plus grand que notre Lune, dispose de nombreuses mers d’hydrocarbures liquides et de lacs saturés d’éthane et de méthane, des éléments essentiels au développement de la vie. « Dragonfly visitera un monde empli d’une grande variété de composés organiques, qui sont les éléments constitutifs de la vie et qui pourraient nous apprendre sur l’origine de la vie elle-même », poursuit Zurbuchen.

La mission s’inscrit dans le programme New Frontiers lancé en 2002 par la NASA, et dont les coûts sont plafonnés à près d’un milliard de dollars. L’objectif de ce programme est de garantir le lancement régulier de nouvelles missions, idéalement tous les deux ans. La mission Dragonfly, à elle seule, requiert une enveloppe de 150 millions de dollars.

Source : Science Magazine