fbpx

La police accuse cette femme bles­sée par balle d’avoir causé la mort de son enfant à naître

par   Suzanne Jovet   | 27 juin 2019

Une femme de 27 ans dont l’en­fant à naître est décédé après qu’elle a reçu une balle dans l’es­to­mac a été incul­pée pour homi­cide mercredi 26 juin dans l’Ala­bama, raconte le Washing­ton Post. La femme qui lui a tiré dessus a été relâ­chée, car ce n’est pas elle qui avait déclen­ché l’al­ter­ca­tion.

Le 4 décembre 2018, Marshae Jones était enceinte de cinq mois quand une dispute a éclaté entre elle et une autre femme âgée de 23 ans, Ebony Jami­son, devant un maga­sin de Plea­sant Grove, dans l’État améri­cain d’Ala­bama. L’al­ter­ca­tion, qui d’après la police concer­nait le père du bébé, a conduit Ebony Jemi­son à tirer de sang froid dans l’es­to­mac de Marshae Jones. La mère a survécu à ses bles­sures, mais pas l’en­fant.

« L’enquête a montré que la seule victime réelle dans cette affaire était l’en­fant à naître », a déclaré le lieu­te­nant Danny Reid de la police de Plea­sant Grove pour justi­fier la déci­sion des auto­ri­tés. Il affirme que Jones était l’unique respon­sable de l’al­ter­ca­tion et que Jemi­son a tiré en état de légi­time défense. Ainsi, bien qu’elle n’ait pas tiré le coup de feu, la police la juge respon­sable du drame.

« Quand une femme enceinte de cinq mois initie une bagarre et attaque une autre personne, je suis d’avis qu’elle a une respon­sa­bi­lité en ce qui concerne toute bles­sure infli­gée à son enfant à naître », affirme le lieu­te­nant Danny Reid. L’af­faire a indi­gné de nombreuses personnes dans le monde entier, et surtout aux États-Unis où des groupes  de défense des droits des femmes et pro-avor­te­ment ont pris spon­ta­né­ment sa défense.

Dans un commu­niqué, le Yellow­ham­mer Fund, asso­cia­tion de soutien aux femmes qui souhaitent avor­ter, déclare qu’elle appor­tera son soutien à la jeune femme dans sa bataille juri­dique pour éviter la prison. « Aujourd’­hui, Marshae Jones est accu­sée d’ho­mi­cide pour s’être fait tirer dessus tandis qu’elle était enceinte lors d’une rixe avec une personne armée », déclare sa direc­trice Amanda Reyes. « Nous nous enga­geons à nous assu­rer que Marshae […] obtien­dra justice pour les multiples offenses qu’elle a subies. »

Source : The Washing­ton Post

Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
free online course

Plus de monde