fbpx

La peur du coro­na­vi­rus a vidé les rues de Shan­ghai

par   Servan Le Janne   | 11 février 2020

Depuis son appa­ri­tion à Wuhan, dans le centre de la Chine, le coro­na­vi­rus 2019-nCoV a progressé vers l’est, conta­mi­nant 42 638 personnes et en tuant 1 016 au mardi 11 février. L’épi­dé­mie a ainsi parcouru plus de 800 km pour atteindre les abords de la plus grande ville du pays : crai­gnant son arri­vée, les habi­tants de Shan­ghai restent pour beau­coup confi­nés. Résul­tat, les rues d’or­di­naire bondées sont vides.

Un photo­graphe et artiste qui se fait appe­ler Nicoco a immor­ta­lisé l’étrange atmo­sphère qui règne dans la méga­pole de 24 millions d’ha­bi­tants. Son projet, One Person City, a été repéré par le blog DIY Photo­gra­phy le 10 février.

En arpen­tant le centre de Shan­ghai, à pied et à vélo, Nicoco a surtout croisé des concierges, des agents de sécu­rité et des cais­siers. « C’était comme un Où est Char­lie avec des millions de personnes », témoigne-t-il. L’épi­dé­mie a gâché le Nouvel An du 25 janvier, qui est le meilleur moment de l’an­née, selon le photo­graphe qui vit ici depuis six ans. Et elle impose main­te­nant la peur partout, une peur invi­sible.

Source : DIY Photo­gra­phy

Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus de monde