Le Costa Rica s’en­gage à ne plus émettre aucun carbone d’ici 2050

par   Laura Boudoux   | 26 février 2019
Crédits : Samuel Char­ron

Le projet devrait enre­gis­trer ses premiers résul­tats dès 2035. Le ministre de l’En­vi­ron­ne­ment du Costa Rica, Carlos Manuel Rodrí­guez, a dévoilé son programme de « décar­bo­ni­sa­tion » du pays, dimanche 24 février 2019. Il souhaite ainsi que ses petits-enfants, en 2035, aient la même empreinte carbone que ses grands-parents, qui vivaient dans les années 1940, rapporte le Guar­dian. L’objec­tif est de combattre le chan­ge­ment clima­tique en parve­nant à n’émettre plus aucun gaz à effet de serre d’ici 2050.

« Non seule­ment nous allons réduire notre empreinte, mais nous allons en plus tirer de ce projet de nombreux béné­fices », a déclaré Carlos Manuel Rodrí­guez. Le « zéro émis­sions nettes » à atteindre en 2050 signi­fie que le Costa Rica ne produira pas plus d’émis­sions qu’il ne peut en élimi­ner, notam­ment grâce à ses immenses forêts. Le pays ne compte pas pour autant réduire sa crois­sance écono­mique, qui a progressé de 3% en 2018, selon la Banque mondiale.

« Nous pouvons deve­nir un exemple, nous devons inspi­rer les gens », a assuré le ministre de l’En­vi­ron­ne­ment, espé­rant que d’autres pays s’en­gagent à réduire dras­tique­ment leurs émis­sions de carbone. D’après Jairo Quirós, cher­cheur en éner­gie élec­trique à l’uni­ver­sité du Costa Rica, le projet de Carlos Manuel Rodrí­guez doit tout de même « être pris avec précau­tion ». Il explique ainsi que certaines étapes, comme mettre en place des bus et taxis 100 % élec­triques d’ici 2050 risquent d’être diffi­ciles à tenir, notam­ment en raison de leur coût. Mais la prési­dence a l’air décidé.

Source : The Guar­dian

Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free online course

Plus de monde