fbpx

Le plus petit dino­saure jamais décou­vert retrouvé dans de l’ambre

par   Nicolas Pujos   | 12 mars 2020

En Birma­nie, des paléon­to­logues viennent de mettre au jour le crâne du plus petit dino­saure jamais iden­ti­fié dans de l’ambre. Il mesure 7 mm, soit la taille du plus petit oiseau exis­tant actuel­le­ment, et appar­te­nait à un Oculu­den­ta­vis khaun­graae vivant il y 99 millions d’an­nées. Cette décou­verte décrite par la revue Nature était relayée par le maga­zine Science mercredi 11 mars.

Le morceau d’ambre date du milieu de l’ère méso­zoïque, qui s’est éten­due entre –251 millions d’an­nées et –65 millions d’an­nées. Il recèle un extra­or­di­naire témoi­gnage du passé. « Comme tous les animaux enfer­més dans l’ambre, il est très bien préservé », se réjouit Jing­mai O’Con­nor, de l’Ins­ti­tut de paléon­to­lo­gie des verté­brés et de paléoan­thro­po­lo­gie de Pékin. « On a l’im­pres­sion qu’il est mort hier, avec tous ses tissus mous piégés dans cette petite fenêtre donnant sur les temps anciens. »

Ce dino­saure minia­ture, pesant envi­ron deux grammes, possède des mâchoires bordées de petites dents poin­tues. La taille et l’ou­ver­ture de ses yeux appa­raissent dispro­por­tion­nées par rapport au reste de son corps et laissent à penser qu’il vivait pendant la jour­née.

« Il ne ressemble à rien de vivant aujourd’­hui, donc nous devons faire preuve d’ima­gi­na­tion pour comprendre la signi­fi­ca­tion de sa morpho­lo­gie. Mais son crâne fuselé, ses multiples dents et ses grands yeux suggèrent que malgré sa petite taille, c’était proba­ble­ment un préda­teur qui se nour­ris­sait d’in­sectes », explique la paléon­to­lo­giste.

Source : Science maga­zine

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE