fbpx

Le premier musée du vagin a ouvert ses portes à Londres

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 15 novembre 2019
Crédits : Vagina Museum/Nicole Rixon

Alors que son ouver­ture offi­cielle était annon­cée depuis 2017, le musée du vagin ouvre enfin ses portes ce week-end dans le nord-ouest de Londres, rapporte The Guar­dian ce 15 novembre. Cette annonce signe le début d’une aven­ture péda­go­gique et artis­tique, qui espère bien abattre les mythes et les tabous qui entourent encore la vulve.

Depuis 1997, le monde a son musée du pénis, situé à Reykja­vik, en Islande, avec 217 pénis de mammi­fères de toutes les tailles. En décou­vrant qu’il n’exis­tait pas de musée du vagin, la scien­ti­fique et youtu­beuse Florence Schech­ter a décidé de s’y atte­ler et de créer le premier « lieu physique dédié à l’ana­to­mie fémi­nine ».

« Un peu moins de 50 % de la popu­la­tion mondiale en possède un. La plupart d’entre nous sommes venus au monde par-là. Pour­tant, les vagins et le reste de l’ana­to­mie gyné­co­lo­gique restent un sujet tabou », explique l’af­fiche de la première expo­si­tion du musée, inti­tu­lée « Muff Busters : les mythes du vagin et comment les combattre ».

Situé dans le marché des écuries de Camden, le musée doit son exis­tence à une campagne de crowd­fun­ding à laquelle plus de 1 000 personnes ont parti­cipé, pour réunir près de 50 000 livres (soit plus de 58 000 euros).

Source : The Guar­dian

Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
download udemy paid course for free

Plus de monde