Le premier satel­lite à voile sera lancé ce mois-ci en orbite

par   Ulyces   | 3 mars 2016

LightSail1_SpaceCrédits : The Plane­tary Society Carl Sagan en a rêvé, ils l’ont fait : les cher­cheurs de la Plane­tary Society, la plus grande asso­cia­tion à but non lucra­tif vouée à l’ex­plo­ra­tion spatiale du monde, ont créé LightSail, une voile solaire capable de propul­ser un petit engin dans l’es­pace grâce à l’éner­gie du Soleil. Le premier vol test du nano-satel­lite a eu lieu en mai 2015, en orbite basse, et a été couronné de succès malgré quelques soucis tech­niques. Ce mois-ci, nous assis­te­rons à la mise en orbite de LightSail 2, un satel­lite plus grand et plus perfec­tionné que son aîné. Si le vol réus­sit, d’autres lance­ment son prévus dans les années qui viennent. Le fonc­tion­ne­ment de LightSail est simple. La voile solaire comprend quatre feuilles trian­gu­laires en mylar, un film de poly­es­ter d’une épais­seur de 4,5 microns d’épais­seur rendu réflé­chis­sant par appli­ca­tion d’une couche d’alu­mi­nium. La voile est déployée à l’aide de quatre mats métal­liques souples qui sont enrou­lés au lance­ment sur un tambour. Une fois en orbite, un moteur élec­trique met en rota­tion le tambour, ce qui entraîne le déploie­ment des mats qui eux-mêmes entraînent le déploie­ment des quatre sous-ensembles de la voile. Les photons émis par le soleil sont char­gés d’éner­gie et de dyna­mique ; la voile solaire, en les réflé­chis­sant, est propul­sée par cette dyna­mique. La NASA travaille elle aussi à exploi­ter la « propul­sion photo­nique » pour envoyer des engins dans l’es­pace à une vitesse incroyable et sans carbu­rant. 20160129_ls-b-deployment-test-1-2Crédits : The Plane­tary Society https://www.youtube.com/watch?v=K7UBWz2m­vro Source : The Plane­tary Society Pourra-t-on un jour y vivre ? ↓ marshawai

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
online free course