Le premier vais­seau Star­ship de SpaceX est enfin prêt pour des vols d’es­sais

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 11 janvier 2019
À gauche, le concept art ; à droite, le résul­tat final

« L’as­sem­blage de la fusée Star­ship pour les vols d’es­sai vient juste d’être terminé sur le site de lance­ment de SpaceX, au Texas », a annoncé Elon Musk sur Twit­ter ce 11 janvier 2019. Le PDG en a profité pour poster la première photo du vais­seau, dont les inter­nautes n’avaient pour le moment vu que des illus­tra­tions. Et force est d’ad­mettre que le résul­tat est assez fidèle aux promesses faites par le milliar­daire. « Le diamètre du corps mesure neuf mètres », a fait savoir Elon Musk.

La fusée Star­ship servira pour des « tests de décol­lage et d’at­ter­ris­sage de verti­caux subor­bi­taux », a-t-il précisé. Autre­ment dit, après avoir décollé verti­ca­le­ment, sa vitesse sera infé­rieure à la vitesse mini­male néces­saire pour qu’il se main­tienne en orbite autour de la Terre. « La version orbi­tale est plus grande, a une peau plus épaisse (qui ne se ridera pas) et un nez légè­re­ment courbé », a ajouté Elon Musk. Les proto­types de ces modèles-ci devraient être prêts pour juin 2019, d’après le PDG.

Cette nouvelle flotte de fusées vien­dra rempla­cer les Falcon 9, dont le premier vol subor­bi­tal avait eu lieu en 2013. L’objec­tif ultime d’Elon Musk est d’en­voyer des êtres humains en orbite autour de la Lune et de Mars, à bord de vais­seaux tels que la Star­ship Hopper, qui devraient à terme être équi­pés de hublots.

Sources : Twit­ter

Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus de turfu