fbpx

Le premier vais­seau Star­ship de SpaceX est enfin prêt pour des vols d’es­sais

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 11 janvier 2019
À gauche, le concept art ; à droite, le résul­tat final

« L’as­sem­blage de la fusée Star­ship pour les vols d’es­sai vient juste d’être terminé sur le site de lance­ment de SpaceX, au Texas », a annoncé Elon Musk sur Twit­ter ce 11 janvier 2019. Le PDG en a profité pour poster la première photo du vais­seau, dont les inter­nautes n’avaient pour le moment vu que des illus­tra­tions. Et force est d’ad­mettre que le résul­tat est assez fidèle aux promesses faites par le milliar­daire. « Le diamètre du corps mesure neuf mètres », a fait savoir Elon Musk.

La fusée Star­ship servira pour des « tests de décol­lage et d’at­ter­ris­sage de verti­caux subor­bi­taux », a-t-il précisé. Autre­ment dit, après avoir décollé verti­ca­le­ment, sa vitesse sera infé­rieure à la vitesse mini­male néces­saire pour qu’il se main­tienne en orbite autour de la Terre. « La version orbi­tale est plus grande, a une peau plus épaisse (qui ne se ridera pas) et un nez légè­re­ment courbé », a ajouté Elon Musk. Les proto­types de ces modèles-ci devraient être prêts pour juin 2019, d’après le PDG.

Cette nouvelle flotte de fusées vien­dra rempla­cer les Falcon 9, dont le premier vol subor­bi­tal avait eu lieu en 2013. L’objec­tif ultime d’Elon Musk est d’en­voyer des êtres humains en orbite autour de la Lune et de Mars, à bord de vais­seaux tels que la Star­ship Hopper, qui devraient à terme être équi­pés de hublots.

Sources : Twit­ter

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
download udemy paid course for free

Plus de turfu