Trop timide pour deman­der son chemin, cet ado a erré pendant 10 jours à Singa­pour

par   Ulyces   | 10 janvier 2019

Zhang Daming, un jeune Malai­sien de 18 ans, dit avoir passé dix jours entiers à errer dans Singa­pour, trop timide pour deman­der son chemin après avoir été inca­pable de retrou­ver l’im­meuble où il rési­dait. Arrivé à Singa­pour le mois dernier pour y trou­ver du travail, Zhang parta­geait un appar­te­ment en ville avec un ami y travaillant depuis un certain temps. Le jour de sa dispa­ri­tion, le colo­ca­taire de Zhang Daming lui aurait donné 50 SGD (32 euros) pour qu’il s’achète à manger, et il est parti au travail, racon­tait le jour­nal malai­sien Enanyang le 8 janvier.

Daming a alors utilisé une partie de cet argent pour déjeu­ner dans un café du coin, mais n’a pas pris la peine de se fixer des repères afin de retrou­ver son chemin. En quit­tant le café, il s’est vite rendu compte qu’il ne savait pas comment faire pour rentrer chez son ami. « J’étais telle­ment confus, tous les appar­te­ment se ressem­blaient », a-t-il raconté plus tard. Pensant qu’il serait de retour chez son ami après le déjeu­ner, il y avait laissé son télé­phone, son passe­port et toute la monnaie malai­sienne qu’il avait amenée avec lui. Il lui était donc impos­sible de contac­ter son ami. Il ne lui restait plus qu’à deman­der son chemin aux passants… mais appa­rem­ment, ce n’était pas une option non plus.

« Je suis mala­di­ve­ment timide. Je ne sais pas à quoi ressemblent les Singa­pou­riens, alors je n’ai pas osé leur deman­der de l’aide ou emprun­ter leur télé­phone. Je n’ai pas non plus trouvé de commis­sa­riat de police », témoigne l’ado­les­cent malai­sien. Il aurait donc passé les dix jours suivants à errer dans la ville, dormant la nuit à l’ex­té­rieur des immeubles, se soula­geant aux toilettes des centres commer­ciaux et des restau­rants, et utili­sant ce qui lui restait de l’argent pour ache­ter du riz nature. « Les premières 24 heures, je n’osais pas dormir dehors. J’ai marché jusqu’au petit matin », a déclaré Zhang.

Les choses se seraient vrai­ment dégra­dées après le huitième jour, lorsqu’il n’a plus eu d’argent. L’ado­les­cent aurait alors passé les deux jours suivants à mendier. « J’étais affamé et déshy­draté, alors je me suis forcé à faire la manche. Mais je n’ai pas osé non plus deman­der à tout le monde, je n’ai demandé qu’à six ou sept personnes en deux jours. » N’au­rait-il pas pu leur deman­der son chemin à ce moment-là ? Il dit ne pas y avoir pensé.

Heureu­se­ment pour lui, un habi­tant l’a reconnu le 6 janvier suite à l’an­nonce de sa dispa­ri­tion soudaine, et il a informé les auto­ri­tés. Son ami l’avait en effet signa­lée après 24 heures d’ab­sence. Il a été retrouvé sur un terrain de jeu à six  kilo­mètres de l’ap­par­te­ment de son ami, puis a été rapa­trié en bus jusqu’à Kuala Lumpur, il y a quelques jours. Il a confié aux jour­na­listes qu’il ne revien­drait jamais à Singa­pour de peur de se perdre à nouveau.

L’his­toire a récem­ment fait le tour des réseaux sociaux de la région. Beau­coup se demandent pourquoi l’ado­les­cent était trop timide pour deman­der son chemin, mais pas trop timide pour mendier. En effet, cela semble bizarre, mais il n’a pas souhaité en dire davan­tage pour expliquer sa dispa­ri­tion.

Source : Enanyang

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
udemy course download free

Plus de monde