fbpx

Les chauves-souris vampires nouent des amitiés en s’em­bras­sant avec du sang

par   Nicolas Pujos   | 22 mars 2020

Les chauves-souris vampires, ces mignons petits rats volants qui se repaissent d’hé­mo­glo­bine, peuvent nour­rir leurs congé­nères en leur recra­chant du sang dans le bouche dans une pratique qui ressemble à un french kiss. C’est ce qu’ont décou­vert des cher­cheurs de l’uni­ver­sité d’État de l’Ohio, et ils ont constaté que la pratique crée de forts liens de soli­da­rité entre les animaux, révèle The Inde­pendent le 20 mars.

Pour expliquer l’in­ten­sité des liens qui se nouent entre les chauves-souris vampires après ce baiser sanglant, Gerald Carter, auteur prin­ci­pal de l’étude, file la méta­phore spor­tive. Après s’être échan­gés du sang pour se nour­rir, les chauves-souris vampires ne sont plus des « étran­gères » mais se comportent comme « des coéqui­pières qui agissent de concert pour assu­rer leur survie mutuelle ».

Les chauves-souris vampires se nour­rissent unique­ment de sang qu’elles ponc­tionnent sur des animaux beau­coup plus gros qu’elles, notam­ment sur du bétail. Pouvant rester trois jours sans manger avant de mourir de faim, elles peuvent ingé­rer en un repas une énorme quan­tité de sang. Mais ce qu’ont décou­vert les cher­cheurs, c’est qu’elles ont une autre façon de se nour­rir. Cette alter­na­tive a lieu quand une autre chauve-souris vampire partage son repas, en le régur­gi­tant dans la bouche de son congé­nère dans un geste semblable à un roulage de pelle.

L’étude a été menée sur 30 chauves-souris vivant dans deux régions diffé­rentes au Panama. Toutes ont été nour­ries sauf une, pour étudier le compor­te­ment de cette dernière. Ils ont remarqué que pendant 15 mois, plusieurs chauves-souris vampires parta­geaient leur sang avec celle qui n’avait pas été nour­rie. Ces échanges intimes sont d’après les cher­cheurs « un moyen de gagner en tolé­rance et de renfor­cer les liens avec un autre indi­vidu » au sein de la commu­nauté.

Les scien­ti­fiques vont à présent cher­cher à déter­mi­ner comment ces fasci­nants animaux choi­sissent leurs parte­naires.

Source : The Inde­pendent

Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE