Les Japonais ont trouvé le moyen d’étendre leurs forêts sans prendre trop de place. Ils utilisent le Daisugi, une technique consistant à faire pousser de grands arbres verticaux sur une même souche, explique le site Wonderful Engineering.

Le Daisugi est une technique élaborée au XIVe siècle afin de permettre aux cèdres de Kitayama de se développer le plus haut possible tout en occupant un minimum de place.

Alors que la demande de bois était forte et que les terres planes manquaient, les Japonais ont eu l’idée de planter un arbre mère, au-dessus duquel il ne laisseraient se développer que les pousses les plus droites.

Grâce à une taille minutieuse effectuée tous les deux ans, le cèdre ressemble vite à un ensemble d’arbres plantés sur les cimes d’un bonzaï. Après 20 ans, on peut récolter tout ce bois qui a poussé à la verticale, ou le laisser grandir pendant des centaines d’années.

Même si la technique du Daisugi est tombée en désuétude au XVIe siècle, ces arbres dont le tronc fait parfois 15 mètres de diamètre peuvent encore être vus dans certains coins du Japon.

Kitayama cedar Daisugi Photo: @iszkt2g on IG

Publiée par Avantgardens sur Dimanche 2 août 2020

Source : Wonderful Engineering