fbpx

Les parti­ci­pants d’une expé­rience sur les psyché­dé­liques ont eu des hallus avec un placebo

par   Pablo Oger   | 8 avril 2020

Une nouvelle étude sur les psyché­dé­liques à révélé la puis­sance de l’ef­fet placebo sur le cerveau humain. Plus de la moitié des parti­ci­pants de l’ex­pé­rience ont fait l’ex­pé­rience d’hal­lu­ci­na­tions alors qu’on leur avait admi­nis­tré de faux produits, racon­tait le maga­zine High Times le 1er avril.

L’étude, publiée dans la revue scien­ti­fique Psycho­phar­ma­co­logy, a été menée par un cher­cheur en psychia­trie de l’uni­ver­sité McGill, qui a orga­nisé une fausse fête dans une salle qui compre­nait des éléments tels que de la musique, des projec­tions vidéo, des cous­sins et des colla­tions. Les 33 sujets ont été infor­més que l’ex­pé­rience était conçue pour étudier les effets d’une drogue psyché­dé­lique fictive appe­lée « ipro­cine » dans un envi­ron­ne­ment natu­rel.

« On leur a expliqué que l’ipro­cine était une drogue à action rapide et légale, simi­laire aux cham­pi­gnons psyché­dé­liques », écrivent les cher­cheurs dans l’étude. Certains travaillaient sous couver­ture, se faisant passer pour des parti­ci­pants à l’étude et rappor­tant de fortes expé­riences psyché­dé­liques au groupe test réel.

Après l’ex­pé­rience, les parti­ci­pants qui avaient reçu un placebo ont été inter­ro­gés. Plus de 60 % ont alors déclaré avoir ressenti un effet psyché­dé­lique quel­conque, comme s’être senti lourd ou avoir vu des pein­tures bouger. Lorsque l’ex­pé­rience a été renou­ve­lée, les cher­cheurs ont demandé spéci­fique­ment aux parti­ci­pants s’ils croyaient avoir reçu un placebo ou une véri­table drogue psyché­dé­lique.

Seuls 35 % ont déclaré être sûrs d’avoir reçu un placebo. « Les effets placebo ont peut-être été sous-esti­més dans les études sur les psyché­dé­liques », conclut Samuel Veis­sière, un anthro­po­logue cogni­tif de l’uni­ver­sité McGill qui parti­ci­pait à l’étude.

Source : High Times

PLUS DE SCIENCE