fbpx

Les ultra-riches font face à une pénu­rie de pilotes de jets

par   Adrien Gingold   | 7 octobre 2019

Mauvaise nouvelle pour les 1 % les plus riches du monde, relayée ce lundi 7 octobre par The Inde­pendent : ils vont avoir de plus en plus de mal à se trou­ver un pilote pour leur jet privé.

Si les jets privés sont deve­nus un symbole de richesse inter­na­tio­nal dès les années 1960, les chiffres de l’in­dus­trie ont été clairs : il faudra trou­ver 5 000 pilotes en plus chaque année sur les deux prochaines décen­nies pour s’as­su­rer qu’ils ne restent pas au sol : « Le monde a besoin de 98 000 nouveaux pilotes d’avia­tion d’af­faires d’ici 2038 pour répondre à la demande crois­sante », a annoncé Oliver Stone (aucun lien), direc­teur de l’en­tre­prise reven­deuse de jets Company Coli­bri.

Comble de l’his­toire, c’est en partie pour une histoire d’argent : en effet, les pilotes sont plus tentés par une aven­ture « clas­sique » dans des compa­gnies commer­ciales où ils sont géné­ra­le­ment mieux payés…

Dans les plus grandes entre­prises britan­niques britan­niques comme Easyjet, British Airways ou Ryanair, ils peuvent gagner jusqu’à 200 000 £ par an. Morale de l’his­toire, ce sont les plus fortu­nés qui payent le plus mal leurs employés.

Source : The Inde­pendent

Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
free online course

Plus de monde