L’homme qui dirige le cartel de Sina­loa, avec ou sans El Chapo

par   Ulyces   | 26 avril 2016

260116c2627d103med L’homme qui pose aux côtés du célèbre trafiquant de drogue Joaquín « El Chapo » Guzmán Loera n’a rien d’un sympa­thique abuelo. Son nom est Ismael « El Mayo » Zambada García et la DEA affirme qu’il est celui qui tient les rênes du cartel de Sina­loa en l’ab­sence d’El Chapo. Après l’ar­res­ta­tion de Guzmán en janvier dernier, l’homme de 68 ans aurait pris la tête de l’or­ga­ni­sa­tion  pendant que les fils d’El Chapo incarnent son bras armé. L’Agence de lutte contre la drogue améri­caine a d’ex­cel­lentes raisons de le penser : en effet, lors du premier séjour en prison de Guzmán, de 1993 à 2001, c’est El Mayo qui prési­dait aux opéra­tions de l’or­ga­ni­sa­tion crimi­nelle la plus puis­sante du monde. Depuis plus de 50 ans, Zambada García trempe dans le busi­ness de la drogue, et contrai­re­ment à son célèbre homo­logue, il n’a jamais fait de long séjour en prison. L’an­cien direc­teur de la DEA Mike Vigil décrit El Mayo comme « le plus vieux capo toujours en acti­vité au sein des cartels mexi­cains ». « Il est très respecté au sein de la commu­nauté des trafiquants de drogue », dit-il. « Pendant qu’El Chapo était en prison, il a consi­dé­ra­ble­ment déve­loppé les opéra­tions du cartel. » Né dans le village d’El Alamo, à Sina­loa, Zambada a commencé sa vie comme fermier dans un État réputé pour ses cultures illi­cites de pavot et de marijuana. Tôt dans sa carrière crimi­nelle, il a travaillé comme tueur à gage à Ciudad Juárez, d’après le jour­na­liste Malcolm Beith, auteur de The Last Narco. Il a ensuite grimpé dans la hiérar­chie du cartel de Sina­loa passé la quaran­taine, jusqu’à faire partie de son conseil des chefs. Dans une inter­view accor­dée au jour­nal Proceso en 2010, Zambada a confié avoir manqué quatre fois d’être capturé par les mili­taires mexi­cains. « Je me suis enfui dans les collines », a-t-il dit. « Je connais les four­rages, les cours d’eau, les pierres, tout. Ils ne m’at­tra­pe­ront que si je ralen­tis ou que je relâche mon atten­tion, comme El Chapo. » Car avec ou sans son chef, les opéra­tions du cartel sont floris­santes. ismael-zambada-garciaSource : Proceso/DEA Ils prennent les armes pour lutter contre les cartels du Michoacán. ↓ narcobarons

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
online free course