fbpx

L’hô­pi­tal de Limoges condamné pour avoir perdu le testi­cule d’un patient

par   Adrien Gingold   | 10 octobre 2019

Le tribu­nal admi­nis­tra­tif de Limoges a condamné le CHU de la ville pour une prise en charge médi­cale ratée. En 2002, il avait égaré le testi­cule d’un patient, rapporte Le Popu­laire.

En décembre 2012, un homme est hospi­ta­lisé au CHU de Limoges pour une vive douleur au testi­cule droit. Quelques jours après, la situa­tion va de mal en pis. Son méde­cin trai­tant le dirige alors vers une clinique de la ville où une écho­gra­phie révèle une « torsion intra­va­gi­nale semi-récente ».

Il est opéré le jour-même. Mais pendant l’in­ter­ven­tion, les méde­cins vont perdre son testi­cule.

Sept ans après, le tribu­nal admi­nis­tra­tif de Limoges s’est enfin penché sur la ques­tion. Et selon leur appré­cia­tion, il y a bien eu défaillance dans la prise en charge du patient. En effet, pour ce type de problème, il faut agir très vite : 10 heures après les premiers symp­tômes de douleur, les chances de sauver le testi­cule tombent à 50%. Dans ce cas, les méde­cins auront attendu trois jours.

Concer­nant le testi­cule égaré, le préju­dice esthé­tique et le défi­cit fonc­tion­nel perma­nent lié à une « atteinte à son inté­grité physique perma­nente » ont été rete­nus : le CHU a été condamné à verser 6700 € au jeune homme en répa­ra­tion et 1100 € à la CPAM. 

Le patient esti­mait quant à lui sa perte à 55 000 €.

Source : Le Popu­laire

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus de monde