fbpx

L’US Army abat un chef d’Al-Qaïda avec un missile hérissé d’épées

par   Servan Le Janne   | 26 juin 2020

Les forces spéciales améri­caines viennent d’uti­li­ser une arme spéciale pour tuer un affidé d’Al-Qaïda en Syrie. Selon le New York Times, qui rappor­tait l’opé­ra­tion mercredi 24 juin, il a été abattu avec un missile qui déploie six longues lames juste avant l’im­pact au lieu d’ex­plo­ser.

Mercredi, des sources améri­caines et des respon­sables de l’or­ga­ni­sa­tion terro­riste ont annoncé la mort de Khaled al-Aruri. Ce diri­geant du Hurras ad-Din, un groupe syrien affi­lié à Al-Qaïda, a été tué à Idlib dimanche 14 juin 2020. Alors qu’il était dans sa voiture, un missile de 45 kilos hérissé de six épées lui est tombé dessus.

La « bombe ninja » R9X a été déve­loppé il y a près d’une décen­nie pour éviter les victimes civiles lors de frappes, à la demande de Barack Obama. Présen­tée l’an passé par le Wall Street Jour­nal, cette adap­ta­tion du destruc­teur Hell­fire a été utili­sée une demi-douzaine de fois ces dernières années, à en croire des respon­sables améri­cains cités par le New York Times.

Son objec­tif est toute­fois loin d’être rempli. Selon un rapport des Nations unies, plus de 10 000 civils ont été tués ou bles­sés en Afgha­nis­tan sur la seule année 2019.

Source : New York Times

Plus de monde