Saturne perd ses anneaux à un rythme effrayant, selon cette étude

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 19 décembre 2018

La seule planète de notre système solaire à encore possé­der ses anneaux pour­rait bien­tôt elle aussi en être dépour­vue. Comme Jupi­ter, Uranus et Neptune avant elle, Saturne devrait les perdre d’ici 100 millions d’an­nées, rapporte la NASA. D’après les scien­ti­fiques, les deux anneaux les plus proches de la planète sont entraî­nés vers sa surface à cause de son champ magné­tique, sous la forme d’une pluie pous­sié­reuse de parti­cules de glace, explique la NASA sur son site.

« Nous esti­mons que cette “pluie d’an­neaux” draine suffi­sam­ment d’eau pour remplir une piscine olym­pique en une demi-heure », explique James O’Do­nog­hue, du centre de recherche Goddard, qui appar­tient à la NASA. D’après le cher­cheur, les anneaux ont donc « moins de 100 millions d’an­nées à vivre, une période rela­ti­ve­ment courte si on la compare à l’âge de Saturne : plus de quatre milliards d’an­nées ».

Plusieurs théo­ries racontent l’his­toire de la créa­tion des anneaux de Saturne, rappelle la NASA, dont la plus probable veut qu’ils se soient formés lors de la colli­sion de « petites lunes glacées en orbite autour de Saturne ». Ils sont compo­sés à 99,9 % de parti­cules d’eau gelée, dont la taille varie de « la pous­sière micro­sco­pique à des blocs de plusieurs mètres ». Ils naviguent ainsi autour de Saturne, dans un parfait équi­libre entre « l’at­trait de la gravité de Saturne et leur vitesse orbi­tale, qui les propulse vers l’ex­té­rieur, en direc­tion de l’es­pace », explique la NASA. Une balance trou­blée par ce phéno­mène de « pluie d’an­neaux », qui aura donc immanqua­ble­ment raison des struc­tures célestes. 

Sources : NASA

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
free online course

PLUS DE SCIENCE