Star Trek avait raison : des scien­ti­fiques ont vu la lumière de l’anti-matière pour la première fois

par   Ulyces   | 23 décembre 2016

anti4Les machines du CERN qui ont permis ces expé­riences physiques. Crédits : CERN Nos sens ne nous permettent de perce­voir qu’une infime quan­tité de la matière et de l’éner­gie qui nous entourent. Pour­tant, les physi­ciens savent depuis long­temps que d’autres types de matière existent, telle que la matière noire ou l’anti-matière. Pour la première fois, des cher­cheurs du CERN sont parve­nus à obser­ver une inter­ac­tion entre de la lumière et des atomes d’anti-matière. Leurs résul­tats ont été publiés dans la revue Nature et d’après les auteurs, ils marquent un tour­nant dans les recherches sur l’anti-matière. Ils lèvent le voile sur des théo­ries physiques, dans un domaine des sciences jusqu’a­lors empi­rique. La matière et l’anti-matière s’an­nulent mutuel­le­ment. C’est pour cela que l’anti-matière demeu­rait un si grand mystère pour les physi­ciens : elle restait impos­sible à iden­ti­fier, appré­hen­der ou obser­ver. De plus, le fait que notre monde soit prin­ci­pa­le­ment consti­tué de matière indui­sait une quasi-inexis­tante de l’anti-matière. Mais l’énorme décé­lé­ra­teur d’an­ti­pro­tons du CERN, qui possède la capa­cité de créer des colli­sions entre des posi­trons (une anti-parti­cule) et des anti-posi­trons, a permis de créer l’un des plus stables atomes d’anti-hydro­gène jamais observé. En proje­tant un fais­ceau laser dans cet atome, les cher­cheurs ont remarqué que la symé­trie des lois physiques demeu­rait constante. Pour faire simple, ils en ont conclu qu’ils obser­vaient de l’anti-matière pour la première fois. « La première fois que j’ai entendu parler de l’anti-matière, c’était dans Star Trek quand j’étais gamin », raconte Jeffrey Hangst, physi­cien à l’uni­ver­sité d’Aa­rhus au Dane­mark et un des douze auteurs du rapport. « Je me deman­dais bien ce que c’était et j’ai été choqué d’ap­prendre que cela exis­tait vrai­ment en physique. Ce qu’on en dit dans la science-fiction (que l’anti-matière est annu­lée par la matière) est à 100 % vrai et l’ap­pri­voi­ser a consti­tué le plus grand défi de toute ma vie. » Mission accom­plie ! Sources : Nature/CERN

Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free online course