fbpx

Un Améri­cain s’est tué en ingé­rant un produit nettoyant à base de chlo­roquine

par   Servan Le Janne   | 24 mars 2020

Dans l’Ari­zona, un homme s’est empoi­sonné en ingé­rant un nettoyant à base de phos­phate de chlo­roquine, un composé chimique pres­crit par certains méde­cins dans le cadre du trai­te­ment contre le coro­na­vi­rus (Covid-19). Ce sexa­gé­naire, qui n’avait pas été testé pour la mala­die, est mort d’un arrêt cardiaque. Sa femme a aussi été envoyée à l’hô­pi­tal dans un état critique, mais elle est en voie de réta­blis­se­ment, selon le New York Times du 24 mars.

Vendredi 20 mars, Donald Trump a vanté l’in­té­rêt de la chlo­roquine pour trai­ter le Covid-19 lors d’une confé­rence de presse. En l’en­ten­dant pronon­cer ce mot, la femme du défunt s’est souve­nue qu’il figu­rait sur un produit pour nettoyer l’aqua­rium de leur pois­son. Le couple a alors décidé de mélan­ger un peu de ce phos­phate de chlo­roquine avec un liquide et de le boire. « Nous avions peur de tomber malade », a-t-elle raconté à NBC.

Au bout de 20 minutes, ils ont été pris de nausées. Le sexa­gé­naire a alors eu du mal à respi­rer. Il est mort à son arri­vée à l’hô­pi­tal. « C’est incroya­ble­ment dange­reux et idiot de faire ça », a déploré le méde­cin Daniel Brooks, direc­teur de l’unité des poisons et des drogues de l’hô­pi­tal Banner Health de Phoe­nix, dans l’Ari­zona. « Ce n’est pas une pilule magique pour nous aider à traver­ser la crise. »

Les personnes qui déve­loppent des symp­tômes doivent suivre les conseils d’un méde­cin. En France, le Haut conseil de santé publique ne recom­mande aux profes­sion­nels de santé d’uti­li­ser la chlo­roquine que « pour des formes graves » de Covid-19.

Source : New York Times/NBC

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
online free course

PLUS DE SCIENCE