fbpx

Un guer­rier celte vieux de 2000 ans retrouvé enterré avec son char et ses poneys

par   Nicolas Pujos   | 7 décembre 2019

En Angle­terre, sur le site archéo­lo­gique de Pock­ling­ton dans le York­shire, des archéo­logues ont décou­vert un guer­rier celte enterré avec ses armes et ses poneys, révé­lait The Inde­pendent le 5 décembre. Pour Mela­nie Giles, de l’uni­ver­sité de Manches­ter, cette trou­vaille est la plus impor­tante décou­verte « d’un objet d’art celtique britan­nique depuis un siècle ».

En plus des restes humains enter­rés avec leurs montures et leur char, l’ar­chéo­logue a quali­fié la décou­verte d’un bouclier d’ « incom­pa­rable » car elle permet de mieux comprendre la période de l’âge du fer.

On pensait jusqu’ici que ces boucliers n’étaient pas desti­nés au combat mais consti­tuaient plutôt un marqueur social. Or « des signes de répa­ra­tions peuvent égale­ment être vus, suggé­rant que le bouclier était non seule­ment vieux mais qu’il a proba­ble­ment été bien utilisé », commente Méla­nie Giles.

Quant à la présence d’un char dans la tombe, l’ar­chéo­logue avance que cela pour­rait rele­ver de la croyance. « Il est possible que la famille du défunt et sa commu­nauté aient cru que le char l’ai­de­rait à atteindre l’au-delà. Dans l’autre monde, le char lui aura certai­ne­ment été utile », a-t-elle déclaré.

Source : The Inde­pendent

PLUS DE SCIENCE