Une immense cité perdue il y a 200 ans a été retrou­vée sous le sable en Afrique du Sud

par   Ulyces   | 31 janvier 2019

En péri­phé­rie de Johan­nes­burg, les archéo­logues ont décou­vert les vestiges d’une ancienne ville, cachée sous la végé­ta­tion aride. Des centaines de maisons et des commerces ont ainsi été retrou­vés grâce à la tech­no­lo­gie de télé­dé­tec­tion par laser LIDAR (Light Detec­tion and Ranging), rapporte Africa News. La cité, appe­lée Kweneng, aurait abrité au moins 10 000 personnes entre le XVe et le XIXe siècle. 

Une décou­verte majeure pour l’Afrique du Sud, « dont l’his­toire pré-colo­niale n’a aucune trace écrite », a déclaré Fern Imbali Sixwanha, un archéo­logue de l’uni­ver­sité de Witwa­ters­rand. « Nous commençons désor­mais à combler ces lacunes en utili­sant le LIDAR », s’est-il réjouit. Les archéo­logues ont décou­vert que Kweneng s’éten­dait sur 20 km² et qu’elle a certai­ne­ment été une ville riche et pros­père pendant de longues années. 

C’est grâce aux fais­ceaux laser proje­tés sur les collines de la réserve natu­relle de Suiker­bos­rand que les archéo­logues ont pu décou­vrir virtuel­le­ment cette cité perdue, à travers la végé­ta­tion. Le même système avait été utilisé en 2018 au Guate­mala. Une cité maya ayant abrité entre 150 000 et 240 000 personnes avait alors été décou­verte, sous l’épaisse jungle.

Sources : Africa News / Reuters

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download

PLUS DE SCIENCE