fbpx

Une mysté­rieuse substance noire recouvre les corps des momies égyp­tiennes

par   Pablo Oger   | 26 mai 2020

Le British Museum, qui abrite un certain nombre de momies et un centre d’études sur l’Égypte ancienne, a fait des recherches sur le « jus de momie égyp­tienne », une substance gluante noire qui recouvre le corps des momies dans leur sarco­phage. Le musée londo­nien a fina­le­ment déter­miné son but et ses compo­sants, révèle-t-il sur son blog.

Selon le Dr Kate Fulcher, égyp­to­logue au British Museum, cette substance est compo­sée d’une combi­nai­son d’huile végé­tale, de graisse animale, de résine d’arbre, de cire d’abeille et de pétrole brut solide. « Certains des produits que nous avons iden­ti­fiés ne se trouvent qu’à l’état natu­rel en dehors de l’Égypte, ce qui indique qu’ils ont été impor­tés » précise-t-elle, prin­ci­pa­le­ment des actuels Israël et Liban à l’en croire.

Elle pour­suit en expliquant que « la substance noire était utili­sée à diffé­rents moments du proces­sus d’en­ter­re­ment, pendant la prépa­ra­tion du corps, puis à nouveau pendant les funé­railles, sur le dessus du cercueil ou de la momie ». Plus préci­sé­ment, l’uti­li­sa­tion de cette substance noire semble être lié au dieu Osiris, qui est asso­cié à la mort et à la renais­sance, et appelé « le noir » parce qu’il est souvent repré­senté avec une peau noire et un corps momi­fié.

Si le fait d’en­duire le corps de cette mélasse peut sembler répu­gnant, il s’agis­sait en réalité d’un signe de respect. Un honneur réservé aux membres de la famille royale ou aux citoyens riches qui pouvaient se le permettre.

Source : The British Museum

Plus de mystère