fbpx

Vénus aurait été habi­table il y a 700 millions d’an­nées

par   Nicolas Pujos   | 25 septembre 2019

Une équipe de scien­ti­fiques de la NASA diri­gée par Michael Way a décou­vert que Vénus aurait pu accueillir de la vie humaine il y a 700 millions d’an­nées, avant qu’une catas­trophe ne modi­fie la surface de la planète, comme le rapporte Euro­pla­net Society le 20 septembre.

Grâce une modé­li­sa­tion de Vénus, les résul­tats présen­tés à Genève la semaine dernière confirment les précé­dentes recherches sur le sujet qui émet­taient l’hy­po­thèse d’une vie possible sur Vénus.

La planète aurait abrité des océans et son climat aurait été aussi tempéré que celui de la Terre. Si les hypo­thèses varient sur l’éten­due des océans, toutes s’ac­cordent sur le fait que ces phéno­mènes se sont produits entre 4,2 milliards d’an­nées et 700 millions d’an­nées.

« Quelque chose s’est passé sur Vénus après laquelle une énorme quan­tité de gaz a été libé­rée dans l’at­mo­sphère et n’a pas pu être absor­bée par les roches », explique Way. L’air est ainsi devenu toxique et la chaleur incroya­ble­ment forte.

Même si les scien­ti­fiques n’ont pas encore décou­vert les expli­ca­tions, ces avan­cées demeurent majeures. « Nos modèles montrent qu’il existe une possi­bi­lité réelle que Vénus ait pu être habi­table et radi­ca­le­ment diffé­rente de la Vénus que nous voyons aujourd’­hui », avance Michael Way.

Source : Euro­pla­net Society

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
free online course

PLUS DE SCIENCE