Washing­ton auto­rise ce robot à nous livrer à domi­cile

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 29 juin 2016

Se faire livrer sa pizza par un livreur en scoo­ter est devenu bien trop commun depuis la créa­tion de ce petit robot dont la ville de Washing­ton vient d’au­to­ri­ser la circu­la­tion dans ses rues. Crédit : theverge Loin des obstacles légis­la­tifs que rencontre Amazon Prime Air avec son drone, l’en­tre­prise esto­nienne Star­ship vient d’ob­te­nir le feu vert du Dépar­te­ment des trans­ports de Washing­ton DC pour tester son robot-livreur dans les rues de la capi­tale à partir de septembre 2016. Une loi concer­nant les livrai­sons person­nelles par dispo­si­tif piloté a été rédi­gée et encadre ces tests. Crédit : Insta­gram La loi auto­rise les dispo­si­tifs qui sont « alimen­tés par des moteurs élec­triques, pour être utili­sés prin­ci­pa­le­ment sur des trot­toirs et capable de trans­por­ter des objets en étant direc­te­ment contrôlé ; iden­ti­fier et céder le passage aux piétons, cyclistes, et autres usagés légi­times de l’es­pace public; être propre; navi­guer sur les voies publiques; inter­pré­ter les panneaux de signa­li­sa­tion, pour les véhi­cules comme pour les piétons ». Doté de camé­ras et de capteurs qui le guident et le détournent des obstacles, le robot Star­ship semble corres­pondre à cette défi­ni­tion. La loi permet aux entre­prises (et pas seule­ment Star­ship) de tester jusqu’à 5 robots en même temps, du 15 septembre au 31 décembre 2016. Ces derniers ne devront pas excé­der les 10 km/h et, s’ils rencontrent un problème lors de leurs dépla­ce­ments, leurs opéra­teurs devront inter­ve­nir dans les 24 heures. Vidéo via Youtube/Star­ship Allan Martin­son, le direc­teur des opéra­tion de Star­ship accueille avec beau­coup d’en­thou­siasme cette nouvelle légis­la­tion, c’est un grand pas en avant pour le projet. Pour l’heure, l’en­tre­prise doit encore régler quelques points avant de lancer les tests, comme défi­nir le lieu où se dépla­cera le robot (il leur est inter­dit de circu­ler dans le quar­tier des affaires). « Nous n’avons pas encore déci­der du lieu où s’opé­re­ront les tests. Nous devons déter­mi­ner qui seront nos parte­naires commer­ciaux, étudier la qualité des trot­toirs et l’éclai­rage », explique Martin­son. Allan Martin­son et ses coéqui­piers. Crédit : Forbes Ce n’est pas le premier test pour le robot Star­ship qui a déjà eu l’oc­ca­sion de rouler sur les pavés de Londres et d’Es­to­nie. Seule­ment, les 25 appa­reils n’ont pu parcou­rir que 400 kilo­mètres en auto­no­mie. Pour l’ins­tant, Washing­ton DC est la seule ville qui leur a donné une auto­ri­sa­tion mais Star­ship aime­rait déve­lop­per son programme de pilo­tage. Source : Washing­ton Post   L’in­tel­li­gence arti­fi­cielle à portée de tous pour empê­cher les dérives. ulyces-openAI

Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy paid course free download