fbpx

WeWork licen­cie 2400 personnes après que son ex-PDG est parti avec 1,7 milliard de dollars

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 22 novembre 2019
Crédits : Eloise Amburs­ley

Adam Neumann voulait deve­nir le « président du monde », mais il n’est pas certain que ses récentes sorties lui en donnent la possi­bi­lité. Il y a quelques mois, il a quitté son poste de PDG de la start-up WeWork avec 1,7 milliard de dollars en poche, mais CNBC a rapporté le 21 novembre que 2 400 personnes ont été mises à la porte derniè­re­ment.

WeWork a indiqué que les personnes licen­ciées rece­vraient des indem­ni­tés et des aides pour leur tran­si­tion ; on sera évidem­ment bien loin des 1,7 milliard de dollars versés à Neumann quand il a quitté la société qu’il a lais­sée en ruine.

Il faut dire que l’en­tre­prise est dans une mauvaise passe, suite à sa tenta­tive d’in­tro­duc­tion en bourse durant l’été. Neumann, son créa­teur, porte une grande respon­sa­bi­lité dans la chute de WeWork, ce qui l’a poussé à quit­ter son poste au mois de septembre. Selon un porte-parole de la société, ces licen­cie­ments massifs espèrent « créer une orga­ni­sa­tion plus effi­cace ».

En 2010, Neumann a co-fondé la start-up WeWork, qui met à dispo­si­tion des espaces de cowor­king. Mais le mana­ge­ment du milliar­daire a été à plusieurs reprises sous le feu des critiques. Chaque année, il exigeait par exemple le licen­cie­ment de 20 % du person­nel.

Source : CNBC

Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy paid course free download

Plus de monde