Le héros émerge des flammes et une nuée de colombes s’envolent au ralenti. Une image profondément inscrite dans notre imaginaire aux origines insoupçonnées.

Deux flics descendent d’une limousine au ralenti. Ces oiseaux rares en costumes blancs ourlés de noir ont le regard fier. Ils peuvent être satisfaits. Avant même que 21 Jump Street ne sorte dans les salles françaises, en mai 2012, leur prestation amusait déjà YouTube. Dans ce film américain inspiré d’une série des années 1980, Jonah Hill et Channing Tatum incarnent une paire d’agents maladroits dont les différences confinent à la complémentarité. La comédie policière typique. Mais si ce passage a eu un succès particulier, c’est qu’il empile les figures imposées. À l’ouverture de la portière, une volée de colombes s’échappe d’une boîte portée par Tatum, donnant au duo un élan puissamment épique. Les grosses ficelles du cinéma sont élimées, à l’os, pour le plus grand plaisir du spectateur. « La meilleure scène du film », commente un internaute. Un autre assure que les « les colombes sont cool ». Et comment lui donner tort ? Les colombes donnent des ailes.

Ne sont-elles pas, pourtant, de la même famille que le pigeon, une bête bien moins valorisée ? Il n’empêche, « il n’y aura jamais trop de colombes pour vous donner un air cool à la John Woo », écrit un fan de 21 Jump Street sous le fameux extrait de la limousine. Car le réalisateur hongkongais a beaucoup fait pour leur prestige, en les disséminant un peu partout dans ses œuvres des années 1980 et 1990. D’abord références religieuses et symboles de paix, elles ont été reprises à l’envi, devenant un motif accompagnant les héros, leur donnent une prestance, voire remplaçant les explosions en arrière-plan. The Killer et Volte/Face ont inspiré par la suite toute une génération de cinéastes. Et le volatile s’est niché jusque dans la culture hip-hop par l’intermédiaire du rappeur de la Nouvelle-Orléans Birdman. Il peuple avec majesté ses clips d’oiseaux blancs, en parfait contraste avec la nébuleuse menaçante d’Hitchcock.

Mais qu’est-ce qui confère tant d’attrait à ce pigeon immaculé ? La réponse vient de beaucoup plus loin que ne le laisse penser John Woo.

Sauvée des eaux

D’après les historiens, la colombe se niche dans l’imaginaire collectif à partir du Déluge. Non pas celui décrit dans l’Ancien Testament, mais dans l’épopée plus ancienne de Gilgamesh. En effet, un scénario similaire a été découvert sur des tablettes datant du XIIIe siècle avant Jésus-Christ. Autour de -2600, Gilgamesh règne sur la cité d’Uruk, en Mésopotamie (aujourd’hui Warka, dans le sud de l’Irak). Non content de combattre les envoyés des dieux, il éconduit la fille de l’un d’eux. Averti de leur colère, l’un de ses sujets se voit confier une mission. « Démolis ta maison pour te faire un bateau », ordonne le dieu de la Sagesse à Utanapishtim. « Renonce à tes richesses pour sauver ta vie ! Détourne-toi de…

Lisez la suite de l'histoire.

Vous pouvez acheter nos histoires à l’unité ou vous abonner pour accéder à toutes les histoires. Vous pouvez également offrir un abonnement.

Achetez l'histoire à l'unité. Dès lors, vous pourrez y accéder en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.
Abonnez-vous pour accéder à toutes les histoires. L’ensemble de nos collections vous sera accessible en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.