17 sque­lettes déca­pi­tés après leur mort décou­verts dans un cime­tière romain en Angle­terre

par   Ulyces   | 9 janvier 2019

Les archéo­logues font parfois des décou­vertes macabres et surpre­nantes. C’est le cas, des cher­cheurs d’Ar­chaeo­lo­gi­cal Solu­tions, qui ont mis au jour un cime­tière datant de l’époque romaine qui conte­nait une cinquan­taine de sque­lettes, dont nombre d’entre eux avaient été déca­pi­tés après leur mort. La raison pour laquelle tant de sque­lettes ont connu ce sort funeste reste un mystère, mais les archéo­logues formulent l’hy­po­thèse que la déca­pi­ta­tion post-mortem être liée à une croyance inha­bi­tuelle rappor­tait The East Anglian Daily Times le 7 janvier.

La décou­verte a eu lieu lors de fouilles à Great Whel­ne­tham, dans le Suffolk, dans l’est de l’An­gle­terre. Un total de 52 sque­lettes ont été exhu­més, dont 17 étaient déca­pi­tés avec la tête placée entre les jambes, ou à leurs côtés. Les sque­lettes déca­pi­tés – hommes, femmes et enfants – repré­sentent près de 40 % des sque­lettes décou­verts. Selon l’ar­chéo­logue Andy Peachey, « il est rare de trou­ver une propor­tion aussi élevée de sque­lettes déca­pi­tés en Grande-Bretagne ».

Crédits : ARCHAEOLOGICAL SOLUTIONS

Selon Peachy, ils ont été déca­pi­tés après leur mort. « Les inci­sions au niveau du cou ont été réali­sées post-mortem, une exécu­tion aurait eu pour effet de couper le bas du cou, ce qui n’est pas le cas ici. » Il ajoute que l’ana­lyse des sque­lettes commence à révé­ler des résul­tats inté­res­sants à propos du site. « Nous avons une popu­la­tion assez mixte, avec quelques sque­lettes d’en­fants de neuf à dix ans, bien que la plupart étaient au moins d’âge moyen, sinon plus vieux », a-t-il déclaré.

Les archéo­logues commencent main­te­nant l’ana­lyse en profon­deur des occu­pants du cime­tière et des arte­facts romains. Ils les compa­re­ront à d’autres cime­tières et lieux de sépul­ture romains à travers l’An­gle­terre. Une fois terminé, un rapport sera publié et les arte­facts seront confiés aux archives archéo­lo­giques du Suffolk County Coun­cil.

Source : The East Anglian Daily Times

Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus de mystère