269 ans après sa paru­tion, un roman érotique a été censuré une nouvelle fois

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 28 août 2017

Crédits : Xanos Audio­books Paru une première fois en 1748 puis banni un an plus tard par l’évêque de Londres, qui évoquait « la chose la plus obscène » qu’il lui ait été donné de voir, le roman Mémoires de Fanny Hill, une femme de plai­sir écrit par John Cleland a une nouvelle fois été censuré, rapporte le Daily Mail. Cette œuvre contant les aven­tures sexuelles de l’hé­roïne éponyme est restée inter­dite jusqu’en 1970 avant d’être mise à l’écran en 2007 sous forme de série télé­vi­sée par la BBC. Malgré le succès rencon­tré par cette adap­ta­tion, le bouquin a une nouvelle fois été décrié. Judith Hawley, spécia­liste de la litté­ra­ture du XVIIIe siècle et ensei­gnante à l’Uni­ver­sité de Londres, a tout bonne­ment barré l’œuvre de la liste de lecture de ses étudiants. Elle a déclaré au micro de la BBC Radio 4 avoir « contesté en 1980 l’ou­ver­ture d’un sex-shop à Cambridge tout en faisant lire Fanny Hill a ses étudiants. Aujourd’­hui, [elle] ne voudrait pas les choquer ni les offen­ser ». Pour Frank Kuredi, profes­seur à l’Uni­ver­sité de Kent, il s’agit d’une déci­sion « tragique », qui donne l’im­pres­sion que les étudiants ne sont capables de comprendre que les « aspects banaux et ennuyeux de la vie. » Sources : Daily Mail / BBC Radio

Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
free online course