À Pékin, plus d’un million de gens vivent sous terre dans des abris anti­ato­miques

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 5 avril 2017

Crédits : Anto­nio Facci­longo Plus de 20 millions de personnes vivent aujourd’­hui dans la capi­tale chinoise, et le cour du marché de l’im­mo­bi­lier n’en finit plus d’aug­men­ter. C’est la raison pour laquelle une portion consi­dé­rable de ses habi­tants ont élu domi­cile dans des bunkers souter­rains, conçus pour parer l’éven­tua­lité d’une apoca­lypse nucléaire. Vivre sous terre est dras­tique­ment moins cher pour ces jeunes Chinois. Cette réalité igno­rée et glaçante a été immor­ta­li­sée par le photo­graphe italien Anto­nio Facci­longo, dans une série inti­tu­lée Atomic Rooms. De très nombreuses familles vivent dans ces abris souter­rains. À défaut d’être vétustes, l’es­pace habi­table est peu amène. Envi­ron 10 000 bunkers ont été construits sur ordre de Mao, à la fin des années 1960. Certains ont été recon­ver­tis en boutiques ou en espaces commu­nau­taires. Mais la plupart sont désor­mais des appar­te­ments loués entre 40 et 100 euros par mois. Source : Wired — Crédits : Anto­nio Facci­longo

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy course download free