fbpx

Aux USA, une ville dépé­na­lise les cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes pour « renouer avec la nature »

par   Mathilda Caron   | 6 juin 2019
Crédits : Decri­mi­na­lize Nature Oakland

Oakland est offi­ciel­le­ment deve­nue la deuxième ville des États-Unis à dépé­na­li­ser l’usage des cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes et autres psyché­dé­liques natu­rels, juste après Denver, rapporte le Guar­dian. Le 4 juin, cette mesure a été adop­tée par le conseil muni­ci­pal de la ville après un vote unanime.

Les mili­tants à l’ori­gine de ce chan­ge­ment arguent que les cham­pis sont natu­rels et utili­sés par les êtres humains depuis des milliers d’an­nées. « Ce ne sont pas des drogues mais des plantes médi­ci­nales et nous pensons qu’elles n’au­raient jamais dû être illé­gales en premier lieu », explique Carlos Plazola, direc­teur de Decri­mi­na­lize Nature Oakland. Pour lui, il s’agit tout simple­ment pour l’être humain d’un moyen de « renouer avec la nature ».

Les personnes majeures pour­ront désor­mais consom­mer ces diffé­rentes plantes psychoac­tives, qui pour­raient notam­ment aider à surmon­ter la dépres­sion selon certains cher­cheurs. Bien que la nouvelle loi dépé­na­lise son utili­sa­tion, sa commer­cia­li­sa­tion n’est toujours pas envi­sa­gée.

Source : The Guar­dian

Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
free online course

PLUS DE SCIENCE